Vin chaud (et KIT vin chaud pour cadeau gourmand)

Encore une recette de Noël… Et je dirais même une double recette. Parce qu’on peut le préparer pour soi (rien de tel qu’un petit vin chaud après une balade dans le froid hivernal pour se réchauffer) ou pour offrir. Un kit vin chaud et une bouteille de vin rouge, voilà un joli cadeau gourmand !

vin chaud

Pour une bouteille de vin :

  • 1 orange non traitée
  • 150 grammes de cassonade
  • 2 bâtons de cannelle
  • 1 étoile de badiane
  • 3 clou de girofle,
  • 1/2 gousse de vanille

Dans une casserole, faire chauffer le vin a feu doux. Une fois tiède, ajouter la cassonade, la cannelle, la badiane, les clous de girofle. Remuer.
Fendre en deux la demi gousse de vanille, gratter les graines. Ajouter le tout (graines + gousses) au vin.
Trancher l’orange sans la peler et ajouter au vin.

Mélanger, puis laisser mijoter a feu doux pendant 30 minutes en mélangeant régulièrement. Servir tiède.

VERSION KIT VIN CHAUD:

vin chaud (2)

Mettre dans un bocal :

  • 150 grammes de cassonade
  • 2 bâtons de cannelle
  • 1 étoile de badiane
  • 3 clou de girofle
  • 1/2 gousse de vanille fendue en 2.

Fermer le bocal, décorer comme souhaité et accrocher le mode d’emploi.

Offrir avec une bouteille de Cote du Rhône (minimum 13° d’alcool).

VIN CHAUD

 

Publicités

Pain d’épices

Ça y est Noël approche !! (Mode euphorique ON)

Et s’il y a bien une recette qui pour moi permet de patienter sagement jusqu’à Noël, c’est celle là. Pendant que le sapin se monte gentiment, une délicieuse odeur s’échappe du four et embaume la maison…

Le plus dur, c’est d’attendre. Parce que le pain d’épice, comme beaucoup de bonnes choses en cuisine, c’est meilleur le lendemain. Il se détend, il devient moelleux à souhait… Puis on a tout le temps qu’on veut pour le déguster, vu qu’il ne contient ni beurre, ni œuf. Une recette traditionnelle, proche de la véritable (Et oui je pèse mes mots car avec les puristes du pain d’épice, aucune recette n’est la bonne… « Y’a pas de lait normalement ! » « Si y’a du lait mais il faut de la farine de châtaigne » blablabla… Si toi ami défenseur du Véritable Pain d’Épices tu lis cette recette, ne me fouette pas !)

pain épice (2)

Pour un pain d’épices :

  • 125 grammes de farine de seigle
  • 125 grammes de farine T80 ( à défaut T45/55)
  • 250 grammes de miel toute fleur
  • 170 ml de lait
  • 1 cuillère a café rase de bicarbonate de soude
  • 3 cuillères a café bombée d’épices à pain d’épices
  • 1 pincée de sel

Préchauffer le four à 150°C.

Dans une casserole, mettre le lait, le miel et les épices. Laisser fondre à feu très doux.
Dans un saladier mettre les farines, le bicarbonate et le sel. Mélanger.
Verser le lait sur la farine et mélanger avec une cuillère en bois.
Verser la pâte dans un moule à cake préalablement beurré et fariné (ou dans un moule anti-adhésif) Facultatif : saupoudrer de sucre perlé ou de fruits secs concassés.

Laisser cuire 45 minutes à 1 heure (vérifier la cuisson avec la pointe d’un couteau).
Démouler le pain d’épices encore chaud sur du papier d’aluminium et l’emballer. Laisser refroidir et reposer au moins 12H avant de déguster. Le pain d’épices se garde ainsi 1 semaine.

 

VARIANTES :

– Cuire le pain d’épice dans des empreintes individuelles. On réduira le temps de cuisson de moitié.

– Enrober le pain d’épice avec du chocolat de couverture.

– Fourrer des empreintes en pain d’épice avec de la confiture (avant cuisson).

Cannelés au chorizo

Encore une petite recette sympa pour l’apéritif. Des cannelés croquants à l’extérieur, moelleux dedans… Avec une petite touche épicée grâce au chorizo, on peut les déguster chauds ou froids

CANNELE CHORIZO

Pour 40 mini cannelés :

  • 100g de farine
  • 1 oeuf + 1 jaune
  • 500 ml de lait entier
  • 50g de beurre
  • 100 g de chorizo
  • Sel

Préchauffer le four à 210°C

Dans une casserole, verser le lait, ajouter le beurre et une pincée de sel. Faire bouillir.

Dans un saladier fouetter les œufs. Ajouter la moitié de la farine. Délayer avec une louche de lait bouillant. Ajouter le reste de farine, fouetter, puis verser le reste de lait chaud. Mixer au mixer plongeant la pâte si il y a des grumeaux.

Enlever la peau du chorizo et le couper en tout petits cubes (ou le mixer).

Mettre une cuillère à soupe de pâte au fond de chaque empreinte. Ajouter le chorizo, puis recouvrir de pâte jusqu’au 3/4 de chaque empreinte. (Si on a mixé le chorizo, on peut le mélanger directement à la pâte avant de verser dans les empreintes).

Enfourner pour 35 minutes.

Démouler les cannelés encore chaud (si on les laisse refroidir dans le moule, ils seront tout mous !)

Gougères au comté

Après une longue pause (et une bonne excuse : un petit poupon à couver puis à bichonner), je redonne vie à ce blog qui m’a bien manqué. Je ne vous promet pas d’être autant productive qu’auparavant, mais c’est avec un grand plaisir que je reviens.

On va faire simple pour ce retour, avec une petite recette facile pour l’apéritif. Et qui peut se préparer en avance, et même se congeler !

GOUGERE COMTE

 

Pour 20 à 30 gougères (selon la taille) :

  • 125 ml d’eau
  • 125 ml de lait
  • 4 œufs + 1 jaune
  • 150 grammes de farine
  • 100 grammes de comté râpé
  • 80 grammes de beurre
  • Sel, poivre, noix de muscade

 

Préchauffer le four à 180°.

Dans une casserole,  mettre l’eau, le lait, le beurre et une demi cuillère à café de sel. Porter le mélange à ébullition.

Retirer du feu, puis ajouter la farine en une seule fois. Remuer à l’aide d’une cuillère en bois jusqu’à obtenir une boule de pâte homogène. Remettre sur feu doux et remuer pour assécher la pâte, elle doit se décoller des parois de la casserole.

Retirer du feu, puis ajouter un à un les œufs en prenant soin de bien remuer entre chaque œuf pour obtenir une pâte bien lisse.

Ajouter le comté râpé, une pincée de muscade et de poivre.

A l’aide d’une poche à douille ou d’une cuillère à café, déposer des petits tas de pâte sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson. Attention à bien les espacer, en quinconce, afin d’éviter qu’ils ne se collent entre eux lorsqu’ils vont gonfler.

Enfourner pour 20 à 25 minutes suivant la taille des choux, chaleur tournante. Éviter d’ouvrir le four en cour de cuisson pour ne pas les faire retomber.

Servir tièdes ou froids.

Mojito

Voilà une recette qui change, un petit cocktail bien rafraichissant pour ces journées d’été !

mojito

Pour 4 verres :

  • 1 citron vert
  • Une grosse branche de menthe fraiche
  • Sucre de canne en poudre
  • Rhum ( idéalement Havana club, mais obligatoirement un rhum à 40° pas plus)
  • Glace pilée
  • Perrier

 

Couper le citron vert en deux, puis en petits quartiers. Répartir au fond des verres. Ajouter 6 belles feuilles de menthe entières et une cuillère a soupe bombée de sucre de canne dans chaque verre, puis écraser à l’aide d’un pilon.

Ajouter dans chaque verre 5 cl de rhum (= un verre à shooter), ajouter des glaçon jusqu’à la moitié du verre, puis compléter avec du Perrier.  Servir aussitôt avec une paille.

 

 

 

Mini éclairs au saumon fumé

Voilà encore une idée qui change pour l’apéritif, la présentation est vraiment sympa ! Et c’est bien frais, ça se mange tout seul 😉

 

eclair saumon

 

Pour douze mini éclairs :

Pour la pâte a choux :

  • 60 ml d’eau
  • 25 grammes de beurre
  • 1 petite pincée de sel
  • 40 grammes de farine
  • 1 œufs

Pour la garniture :

  • 60 grammes de saumon fumé (2 petites tranches)
  • 150 grammes de St-Môret
  • 1 cuillère à soupe de crème fraîche
  • 12 brins de ciboulette

 

Préparer les choux : Préchauffer le four à 220°.
Dans une casserole, porter à ébullition l’eau avec le beurre et le sel. Dès que le mélange boue, ajouter sans attendre hors du feu la farine et mélanger avec une cuillère en bois. Remettre sur le feu pour dessécher la pâte, jusqu’à la formation d’une boule qui se décolle des parois.
Verser la pâte dans un saladier, puis ajouter l’œuf en mélangeant bien.
Mettre la pâte dans une poche à douille. Sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier cuisson ou d’une silpat, dresser 12 traits de 6 cm de long sur 15 mm de large. Ne pas trop serrer pour éviter qu’ils se collent en gonflant. ( Facultatif : saupoudre des graines de sésame ou pavot).

Enfourner pendant 10 minutes en chaleur tournante à 200°, puis 5 minutes à 180° sans ouvrir le four. Laisser refroidir complètement.

 

Préparer la garniture : Mixer 20 grammes de saumon avec le fromage frais, la crème fraîche et un peu de poivre. ( Ne surtout pas saler, la saumon et le fromage le sont déjà bien assez). Couper le restant de saumon en lanières de la taille des éclairs.

Inciser chaque éclair en garnir avec la préparation. Ajouter une lamelle de saumon fumé, un brin de ciboulette, refermer puis réserver au frais jusqu’au moment de servir.

 

 

Tarte à la rhubarbe

Les premières rhubarbes sont prêtes à êtres cueillies, alors rien de mieux qu’une bonne petite tarte pour en profiter. Il est important de laisser mariner la rhubarbe avec le sucre pour casser son amertume.

TARTE rhubarbe

 

Pour une tarte :

  • Une pâte sablée
  • 5 branches de rhubarbe (environ 600 grammes)
  • 2 œufs
  • 20 cl de crème liquide
  • 100 grammes de cassonade
  • 1 sachet de sucre vanillé

 

Éplucher la rhubarbe et la découper en petits tronçons. Les mettre dans un saladier avec la cassonade. Mélanger et laisser reposer 1 heure.

Préchauffer le four à 180°. Étaler la pâte dans une tôle/un cercle à tarte. Piquer avec une fourchette.

Dans le saladier contenant la rhubarbe, ajouter la crème liquide, les œufs et le sucre vanillé. Mélanger et verser sur le fond de tarte.

Enfourner pendant 30 minutes.